614 dossiers
16949 fichiers
292146374321
20/06/2018 19:00

Patience...

ENG : if nothing happens, make sure javascript is enabled and allowed to execute, or try another browser
FRA : si rien ne s'affiche, assurez-vous que Javascript est bien activé

X Elements :
Col. :
Bonjour. Je m'appelle Frédéric BELLEC. Je suis un Français amoureux de l'AMSTRAD CPC depuis un tiers de siècle, et je vous invite à voyager avec moi.

Si vous avez moins de quarante ans, cette compilation risque de ne pas vous interpeller. Pour les autres, ceux qui ont connu les débuts de la démocratisation de l'informatique familiale, à une époque où les octets avaient encore une âme, le micro-ordinateur AMSTRAD CPC est une icône, l'emblème de toute une génération de futurs programmeurs, d'infographistes, de musiciens et de techniciens numériques. Chez ces artistes et virtuoses du 8 bits, les CPC 464, 664 et 6128 auront fait naître une quantité insoupçonnable de vocations à une époque où personne n'avait peur des nuits blanches pour saisir des listings de plusieurs pages parus dans la presse spécialisée... Jusqu'à ce que l'internet fast-food ne bouleverse les habitudes numériques !

Avant le CPC, il y a eu le ZX81, Alice, ou encore l'ORIC1. Évolution technologique oblige, on est passé au franchouillard THOMSON MO5, au COMMODORE 64 (surtout aux États-Unis)... ou à l'AMSTRAD CPC ! Puis débarquèrent les 16 bits avec les gammes AMIGA et ATARI qui faillirent sonner le glas des 8 bits. Mais l'AMSTRAD CPC, dont le modèle 6128 sorti en 1985 fut le phare de la marque, reste et restera LA machine, LE représentant du BASIC, LE 'précieux' qu'aujourd'hui encore, plus de trente ans après, on s'arrache toujours dans les brocantes et les petites annonces.

Cette compilation, affectueusement appelée AMSTRAD CPC MÉMOIRE ÉCRITE (ACME pour les intimes), est un socle dématérialisé qui ambitionne de rassembler sur un seul site le maximum de documents sur la thématique de l'AMSTRAD CPC dans les années 80/90, avec une priorité pour la littérature française (livres, manuels et magazines). Cette reconstruction du patrimoine du CPC n'a donc pas pour vocation de mettre en avant les productions logicielles récentes réalisées par la toujours active scène CPC, bien qu'un dossier leur soit dédié, mais bien de préserver la mémoire écrite d'une machine d'exception avant que ses porteurs ne disparaissent.

Ce travail de compilation demeure complexe et réclame patience et beaucoup de clics de souris. Car si brasser le web est une chose, accéder à ses tréfonds en est une autre ! La recherche de l'efficacité réclame de fouiller les sites européens (espanols, allemands, danois, anglais, turcs, grecs...). Merci Google Translation ! Fort heureusement, il existe de longue date des sites web consacrés à la collecte d'anciennes revues ou qui s'évertuent de maintenir à jour des listes présumées exhaustives de documents sur la thématique du CPC. On peut citer, parmi les plus connus, Abandonware Magazines, CPC Wiki, CPC Power ou encore CPC Rulez). Si la dispersion d'informations n'aide pas toujours à s'y retrouver, ces sites constituent une excellente base. Un autre moyen, onéreux celui-ci, pour collecter des documents, consiste à fouiller les sites de vente en ligne, comme eBay, Price Minister ou encore Leboncoin. Mais les spéculateurs sans âme jubilent avec des mises à prix parfois indécentes, là où l'achat de documents papier est parfois incontournable pour les scanner et les mettre à disposition du plus grand nombre de nostalgiques désintéressés. Ce travail de recherche est donc réellement chronophage.

En ce qui concerne les logiciels pour CPC présents sur ACME, ils sont une synthèse améliorée et épurée des plus grosses et difficilement trouvables compilations existantes dans leur dernière version (GamebaseCPCV27, GoodCPC 3.1415, CPCGamesCD 2016-12-11, TOSEC, Abraxas CPC Collection...). Une base de fichiers qui devrait contenter les plus exigeants, et pour cette raison n'est que rarement mise à jour. Le site CPC Power par exemple, est plus exhaustif sur le sujet, car tel est son but (avec plus de 15 000 fiches logiciels à ce jour). Comme déjà expliqué, ACME se concentre sur les livres et magazines.

Je ne tire aucun profit commercial ou financier de ce site créé par un passionné pour des passionnés. Son existence ne répond qu'à un unique objectif : préserver et faciliter la consultation d'œuvres que le temps aurait tôt fait d'effacer sans autre intervention. Ma seule compensation dans ce travail d'archivage vient du plaisir que j'en retire, plaisir alimenté par la nostalgie et le bonheur de savoir que d'autres partagent ce même amour pour l'AMSTRAD CPC. Je fais donc en sorte que les documents restent accessibles à tous, donateurs ou non, amis ou anonymes. Étant entendu que les dons restent toujours les bienvenus pour aider au maintien de l'hébergement et l'acquisition de documents.

Maintenant, à vous, mordus de l'informatique, je vous souhaite un doux voyage dans le temps et quelques larmes (de crocodile) de nostalgie sur ce site en perpétuelle évolution !
Ce site web est constitué d'une page unique. En haut de page, sur la partie gauche, apparaît une arborescence de dossiers thématiques. Sur la partie droite s'affiche le contenu du dossier alors sélectionné. Vous pouvez indifféremment naviguer depuis l'arborescence gauche ou droite, comme vous le feriez depuis la fenêtre d'un système d'exploitation moderne. Il suffit ensuite de cliquer sur un lien pour télécharger le fichier considéré. Des icônes sont là pour vous guider dans la navigation :
  • ... : la ou les langue(s) dans laquelle/lesquelles sont disponibles les documents.
  • : précisent si une revue est exclusivement dédiée à l'AMSTRAD ou multi-plateformes (voir ci-dessous les précisions sur le statut de collection complète).
  • : revue avec une cassette de programmes. Parfois la cassette est seule, sans fascicule.
  • : précise s'il s'agit  1  d'un document scanné (avec amour) par ACME, ou  2  de l'amélioration d'un vieux scan de mauvaise qualité.
  • : à côté du nom de dossier d'un magazine, ces deux icônes indiquent si la collection est manquante ou incomplète. Si la collection est complète, aucune icône n'est affichée. Par collection complète, il ne faut pas mécaniquement comprendre l'intégralité des numéros d'une revue, mais uniquement tous ceux qui ont traité du CPC (articles, listings... hors pubs). C'est pourquoi, pour les revues multi-plateformes, il est précisé Premier numéro à traiter du CPC à côté du premier numéro dédié s'il ne s'agit pas du N°1, et Dernier numéro à traiter du CPC à côté du dernier numéro dédié au CPC s'il ne s'agit pas de la toute dernière édition de la revue. Les numéros qui ne traitent pas du CPC sont donc généralement absents de ACME (Exemple : seuls les numéros 017 à 101 du magazine français TILT sont présents, car eux seuls ont développé des articles sur le CPC, alors que la collection intégrale, sans les hors-série, comprend 122 numéros). Une exception a été faite pour l'inimitable et inimité hebdomadaire français Hebdogiciel, qui malgré son statut multi-plateformes, est présent du premier au dernier numéro. Bien entendu, tous les numéros des revues entièrement dédiées aux machines ASMTRAD sont présents.
  • : en cliquant sur ce logo situé à côté du nom de chaque document manquant sur ACME, vous pouvez soumettre des fichiers par simple glisser-déposer (maximum 64 Mo par fichier). Après vérification, ils seront mis en ligne.



La scène CPC n'est pas morte ! Elle est certes moins peuplée que dans les années 80/90, mais depuis la sortie du CPC 464, plus de trois décennies se sont écoulées, durant lesquelles les machines AMSTRAD ont été disséquées. Conséquence, le niveau de maîtrise en programmation qu'en ont aujourd'hui certains a révélé le potentiel jadis mal exploité de cette machine.

Pour faire davantage connaître ces nouvelles réalisations sur CPC (toutes catégories confondues), une section a été ouverte pour regrouper les productions des auteurs qui accepteront de partager leurs bébés digitaux. C'est un bonus, car le site s'attache toujours en priorité à retrouver magazines et livres perdus. Mais bon, j'ai cédé à la pression, faible que je suis.

Si beaucoup continuent à programmer sur leur CPC, l'absence de magazines dédiés en freine le partage de leurs réalisations, même si les réseaux sociaux apportent un coup de pouce. J'ai donc aussi décidé de mettre à l'honneur tous ces créateurs modernes en leur ouvrant le dossier 20/20 AMSTRAD CPC SCENE.

Comment envoyer vos réalisations ?

Dans le dossier 20/20 AMSTRAD CPC SCENE, cliquez sur le logo et envoyez par simple glisser-déposer votre archive en suivant si possible ces quelques recommandations :
  • N'envoyez qu'une seule archive avec TOUS vos fichiers (DSK, docs, texte, captures d'écran...)
  • Identifiez bien cette archi